< Tous les thèmes

Peut-on lubrifier des paliers lisses polymères au WD-40 ?

C’est bien connu, il existe deux outils universels, le WD-40 et le ruban adhésif “gaffer”. Le premier débloque tout de qui doit bouger tandis que le second bloque tout ce qui ne doit pas bouger. Avec eux, on devrait être paré pour faire face à toutes les éventualités. Si on devait ajouter quelque chose à ce duo de choc, ce serait bien sûr des paliers lisses en iglidur® G…

Bon, d’accord, j’exagère. Cet article n’est de toute façon pas destiné à faire de la publicité pour les paliers lisses en iglidur® G, il a pour but de traiter une question à laquelle mes collègues et moi-même sommes souvent confrontés.

« Est-ce que je peux lubrifier les paliers lisses polymères avec du WD-40 ? » « Quelle résistance aux lubrifiants ont vos matériaux ? »
« Par exemple au WD-40 ? »

Plus toutes les autres questions qui sont posées à propos de produits semblables. J’ai choisi le WD-40 pour simplifier les choses et parce que c’est un produit que tout le monde connaît.

A quoi sert le WD-40 ? Et convient-il à la lubrification des paliers lisses ?

Disons-le d’entrée : Si un système à palier ou un élément similaire doit être vraiment lubrifié, c’est-à-dire bien glisser et fonctionner sans usure, il existe de meilleurs lubrifiants que le WD-40. Le WD-40 est une huile dite pénétrante qui va se loger dans les plus petites fentes et même dans les espaces très attaqués par la corrosion.

Il sert donc en premier lieu à dégripper des pièces en mouvement que la rouille avait bloquées par exemple. Sans vouloir entrer vraiment dans les détails, disons que le WD-40 ne fonctionne que de façon limitée comme lubrifiant sur le moyen à long terme. Il est trop fluide et s’évapore trop vite.

Alors pourquoi lubrifier des paliers lisses avec du WD-40 ?

Le WD-40 a toutefois un avantage pour les applications avec des paliers lisses. En effet, on peut constater surtout sur les paliers lisses polymères à lubrifiants solides intégrés, comme iglidur® par exemple, qu’ils n’atteignent leur pleine capacité de fonctionnement qu’après une phase dite de rodage.

Pendant cette phase de rodage, la première usure de la surface du palier fait qu’un peu plus de lubrifiant solide se répartit entre le palier et l’arbre. La peau d’injection disparaît pendant ce rodage. Une opération qui ne concerne que quelques µm. Et pourtant, le comportement du palier s’en trouve modifié. On peut avoir des grincements pendant ce rodage.

Avec du WD-40, on élimine ce grincement et on améliore l’opération de rodage. Et puis, il y a aussi des gens qui sont tellement persuadés des vertus du WD-40 qu’ils ont tendance à en vaporiser partout :).

Paliers de différentes formes et en différents matériaux dans un bain de WD40
Paliers de différentes formes et en différents matériaux dans un bain de WD40

Mais venons-en aux choses sérieuses. Quel effet a la lubrification avec du WD-40 sur les paliers lisses ?

Cette question renferme en fait deux questions. La première, et c’est celle qui se cache généralement derrière la question initiale : Le matériau résiste-t-il au WD-40 ? Connaître la résistance chimique du matériau du palier au WD-40 permet généralement d’y répondre. Dans le cas idéal, il existe des tableaux de résistance qui sont basés sur des essais d’exposition. Cela signifie en termes pas très techniques que l’on met les paliers lisses dans un récipient avec le liquide, qu’on attend (en règle générale 6 semaines) et qu’on les teste ensuite pour voir dans quelle mesure leurs propriétés ont changé. Nous l’avons fait, bien évidemment, et nous avons obtenu les résultats suivants :

Résultats de l'essai d'exposition de matériaux iglidur® G et iglidur® J à du WD-40
Résultats de l’essai d’exposition de matériaux iglidur® G et iglidur® J à du WD-40

Les paliers lisses polymères testés y sont résistants. Bon, et maintenant ?

Le tableau montre que les matériaux testés remplissent les critères pour une résistance chimique au WD-40. Très bien.

Mais qu’est-ce que ça veut dire pour le fonctionnement des paliers lisses ?

Pour cela, nous avons examiné l’usure. Pour pouvoir simuler de manière aussi proche de la réalité que possible les exigences posées à un palier lisse cylindrique, igus teste les matériaux sous forme de paliers lisses dans de vrais alésages et examine ensuite leur usure. Les tests ont été faits selon deux scénarios différents.

D’un côté des paliers lisses en iglidur® G et en iglidur® J qui ont été conservés dans un bain de WD-40 avant d’être utilisés et de l’autre des paliers lisses en iglidur® G et en iglidur® J qui ont subi une lubrification initiale avec WD-40 (qui ont été lubrifiés une fois lors du montage). Ces valeurs ont été comparées à celles de paliers lisses de même type fonctionnant à sec, c’est-à-dire sans graissage. Et le tout sur deux différentes axes : acier CF53 et inox 304.

Résultats des tests d'usure de paliers lisses avec du WD40
Résultats des tests d’usure de paliers lisses avec du WD40

Conclusion

Ce sont les paliers lisses ayant eu un graissage initial qui ont obtenu les meilleurs résultats. Il faut préciser que ce graissage initial a été vraiment généreux. Les paliers étaient vraiment imbibés de WD-40. Les paliers ne présentaient quasiment pas d’usure même après 4 jours de fonctionnement ininterrompu.

Les paliers qui étaient conservés dans du WD-40 avant le montage mais qui n’ont pas eu de lubrification supplémentaire lors du montage présentaient des taux d’usure semblables à ceux des paliers lisses fonctionnant à sec. Cela s’explique par le fait que les deux matériaux ont absorbé peu de WD-40 et que le peu de WD-40 absorbé dans le logement n’a eu qu’un effet limité. Les deux matériaux iglidur® testés ont servi d’exemple représentatif de la gamme de produits iglidur® afin de démontrer que les paliers lisses iglidur® peuvent généralement tirer profit d’un graissage initial au WD-40.

Mais avant que vous couriez acheter une grosse bombe de WD-40 (ou d’une autre huile pénétrante à laquelle vous êtes habitués) et que vous en couvriez tous les paliers lisses iglidur®, souvenez-vous de l’évaporation dont nous avons parlé au début… Le problème, c’est le petit reste collant qu’on a sur le palier une fois qu’il est « asséché ». Ces restes peuvent avoir un effet négatif sur le comportement à l’usure et peuvent entraîner des bruits ou une usure plus forte. Comment exactement ? Ce sera pour un autre article.

…Indépendamment de cela, on peut tout de même confirmer ce qui a été avancé au début : le troisième outil universel, après le WD-40 et le ruban adhésif gaffer, ce sont les paliers lisses iglidur® :).

P.S. : Par souci d’exhaustivité, précisons que les paliers lisses iglidur® ont bien sûr été conçus et optimisés pour un fonctionnement à sec avec peu d’usure. En d’autres termes, les paliers lisses iglidur® fonctionnent bien même sans WD-40.

Précédent En y regardant de près : sans entretien, ça veut dire quoi ?
Suivant Pourquoi le facteur p x v n’apporte qu’une aide limitée pour le choix des paliers lisses ?
Table des matières